TITRE SITE-01maria_ombre-1

Vernissage de l'Exposition Malraux en Haïti, au Musée du Montparnasse, sous le patronage de la Commission Malraux, en présence d'Alain Malraux, Madeleine Malraux, de S.E. Bernard Dorin, Ambassadeur de France et Conseiller d'Etat (h), etc.

Cérémonie du 150ème anniversaire de la Maison Mollard, classée à l'inventaire complémentaire des monuments historiques

Au Théâtre de l'Odéon, remise d'un Diplôme de Mérite et de Prestige Européen en clôture de la Nuit du Livre au cours d'une cérémonie, placée sous le patronage du Ministère de la Culture, en présence de nombreuses personnalités 

Réunion de la Commission Malraux pour l'Europe de la Culture. Au centre, Alain Malraux, Président d'honneur, la Présidente Annick du Roscoät et à l'extrême gauche, le Secrétaire Général Olivier de Tilière.

Réunion au Sénat pour les délibérations du Grand Prix patronné par la Commission Malraux, dans le cadre du F.I.P.C. , placé sous le patronage du Président de la République et des plus grands chefs étoilés.

Dans le cadre du classement de la gastronomie française au patrimoine mondial de l'Unesco, réunion d'un jury parlementaire, pour la création du Grand Prix de la Photographie du Patrimoine Gastronomique,sous le patronage de la Commission Malraux.

La Présidente de la Commission Malraux avec l'Ambassadeur de la République Tchèque, pour la remise, en présence des Présidents des groupes d'amitié parlementaire, d'un Diplôme de Mérite et de Prestige National.

 

Le Président de la République Nicolas Sarkozy décorant la Présidente de la Commission Malraux, Annick du Roscoät.

Après la Commission Attali pour la relance de la croissance,la Commission Balladur pour la Réforme des Institutions ou la Commission Copé pour la réforme de l’Audiovisuel,   la Commission Malraux pour l’Europe de la Culture a été fondée à l’occasion du cinquantenaire de la création par le Général de Gaulle du Ministère des Affaires culturelles, pour André Malraux.

S’inscrivant dans le cadre d’un soutien aux célébrations nationales, elle a été placée sous la présidence d’honneur d’Alain Malraux.

Annick du Roscoät, Présidente du Haut Comité National de la Francophonie, nommée par le Président de la République Jacques Chirac au sein du Collège des personnalités qualifiées du Conseil Economique, Social et Environnemental, puis renouvelée par le Président Nicolas Sarkozy a également  été appelée à la Présidence de la Commission, qui a pour vocation de dresser un état des lieux et des perspectives de l’Europe de la Culture afin de contribuer à sa relance et à son développement.

Le Président du FIPC Jean Pierre Stéphan, Jacques Legendre, Secrétaire Général de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie, le Secrétaire Général de la Commission Malraux, Olivier de Tilière et la sénatrice Catherine Dumas.

A leurs côtés, Olivier de Tilière, Président du Comité de l’Europe pour les Etudes et Informations Parlementaires et Directeur de la Rédaction du Journal du Parlement, a été appelé comme Secrétaire Général.

Dans cette optique, il a été décidé d’associer Ambassadeurs et personnalités européennes, à qui une contribution a été demandée, pour avoir un éclairage provenant de différents pays, sur les grandes orientations à privilégier dans le cadre d’une politique culturelle commune, à l’image de ce qui a été fait pour l’Education avec Erasmus.

Ces contributions, auxquelles s’ajouteront les fruits des différentes auditions, ont été regroupées dans un « Livre Blanc de l’Europe de la Culture » auquel ont participé des personnalités aussi différentes que les Ambassadeurs d’Autriche, de Grèce, de Roumanie, d’Irlande, de Pologne, de Chypre, du Portugal ou de Slovénie, sans oublier des parlementaires, des académiciens, des représentants de la société civile aussi bien que le Cardinal et Président émérite du Conseil Pontifical pour la Culture ou la Directrice générale de l’Unesco. Il serait fastidieux de mentionner les différentes activités de la Commission qui se sont échelonnées au fil des années.

Nous mentionnerons ainsi, notamment :

Le Président Alain Malraux et le Secrétaire Général, Olivier de Tilière, avec Elizabeth Chainet, Présidente de la Nuit du Livre

  • un colloque au Sénat, plusieurs Jurys parlementaires, la participation au Colloque Culture Papier de l’Assemblée Nationale, pour la défense du papier face au numérique.
  • la publication des dessins inédits d’André Malraux aux Editions Encre, avec un avant-propos d’Alain Malraux.
  • Une exposition de peintures, Malraux en Haïti au Musée du Montparnasse.
  • Un livre de souvenirs de Madeleine Malraux, rédigé avec sa petite fille Céline Malraux, aux Editions Baker-Street-Larousse, avec de très nombreux fac-similés de documents d’époque.
  • La création, dans le cadre du classement de la gastronomie française au patrimoine de l’humanité par l’Unesco,  du Grand Prix de la Photographie du Patrimoine Gastronomique, au sein du FIPC, placé sous le patronage du Président de la République et des plus grands chefs étoilés et désormais décerné chaque année.
  • La création du Grand Prix du Livre du Patrimoine remis au cours de la Nuit du Livre et décerné chaque année, devant un parterre de personnalités du monde de l’édition et des médias sous le patronage du Ministre de la Culture.

    Le Ministre de la Culture Frédéric Mitterrand décorant Madame André Malraux.

  • La remise de la Médaille d’Officier de la Légion d’Honneur à Madeleine Malraux au cours d’une cérémonie présidée par le Ministre de la Culture Frédéric Mitterrand, à l’issue des commémorations du cinquantenaire.
  • La remise de la Médaille Grand-Argent de la Ville de Paris, décernée par le Maire-adjoint chargé de la Culture, Christophe Girard.
  • La création d’un Comité d’Honneur pour une rue des Frères Malraux, héros de la Résistance, auquel participent notamment René de Obaldia, de l’Académie française, Martine de Courcel, Ambassadeur de France (h), le Ministre Lucien Neuwirth, Compagnon de la Libération, Laure de Beauvau-Craon, Présidente d’honneur de Sotheby’s.
  • La restauration exemplaire du Château du Haut Koënigsbourg, propriété du Conseil Général du Bas Rhin, qui a reçu le Grand Prix de la Commission au titre de la sauvegarde du Patrimoine.
  • La remise d’un Diplôme de Mérite et de Prestige National au cours d’une réception à l’Ambassade de la République Tchèque, en présence de l’Ambassadeur et des Présidents de groupe d’amitié de l’Assemblée Nationale et du Sénat en hommage aux collections du dessinateur surréaliste  Hoffmeister, grand ami de la France.
  • La remise d’une médaille et d’un Diplôme de Mérite et de Prestige National au restaurant classé Chez Mollard, pour la sauvegarde et la rénovation de son décor, signé par Edouard Niermans, architecte du Négresco à Cannes, avec le Député Olivier Dassault et Catherine Dumas, ancienne sénatrice, Conseiller de Paris.
  • Une participation à la Journée Internationale de la Presse à Bahrein et rencontre avec le Premier ministre.
  • Une présence régulière dans les médias au travers d’articles et d’une campagne de communication pour sensibiliser l’opinion publique, etc.

Remise au titre du patrimoine à la brasserie Mollard avec, notamment, le Président Alain Malraux, le député Oliver Dassault et la Sénatrice Catherine Dumas.

On rappellera également l’engagement international d’Alain Malraux, Président d’honneur de la Commission, dans son combat pour la création d’un théâtre de répertoire français à New-York et de répertoire américain à Paris…
Celui-ci a  été en mission à l’Ambassade de France à New-York, où il a crée en 2007 le Théâtre des Deux Rives : une scène française à New-York, avec Madame Bernadette Chirac comme marraine du projet et avec l’appui de S.E. François Delattre, Consul Général puis Ambassadeur de France à New-York.

Réalisations effectuées : Un hommage à Jean Anouilh, 20 ans après sa disparition, Clytemnestre ou le Crime, de Marguerite Yourcenar, de l’Académie française, Anna la Bonne, la Dame de Monte-Carlo et Le Fantôme de Marseille de Jean Cocteau, de l’Académie française, Le Carosse du Saint Sacrement de Prosper Mérimée, Les Bons Bourgeois (en captation télévisée avec Fanny Ardant), à l’occasion du 90ème anniversaire de René de Obaldia.

Il convient, enfin, de mentionner qu’à une période de la construction européenne où la Culture, prise dans sa globalité entre les différentes nations, apparaît de plus en plus comme l’un des marqueurs spécifiques des prochaines décennies, le Comité de l’Europe a décidé de partager avec la Commission Malraux pour l’Europe de la Culture son approche et ses éléments de réflexion sur le sujet…

1 page Commisison M avec ComitŽ de l'europe

maria_ombre-1